Wednesday, September 28, 2011

J'AI UN PUBLIC

J’ai un public.

Une belle salle aux velours rouges et aux lustres en cristal. Pampilles et strapontins compris pour le même prix.
Tout le monde a appartements, ou maisons qui donnent sur rue, sur jardin, aussi sur cour. Mon appartement donne sur une salle de spectacle, côté public. Pas tout l’appartement, juste le grand salon et la chambre. C’est ça : deux pièces sur scène.

Tous les soirs lorsque je rentre ils sont là, assis, vautrés dans leurs fauteuils et attendent passivement que je donne tout ce que je peux donner. Je dis le soir, mais je crois qu’ils sont là aussi le matin, à midi, ils sont là tout le temps. Pas d’entracte. Spectacle non stop, show live, nu intégral. C’est usant.
A chaque fois que je rentre dans le salon je ne sais à quoi m’attendre. Le rideau peut être fermé. Ou grand ouvert. Souvent j’oublie, je m’installe, j’allume une cigarette, me sers un verre, me déshabille; le rideau s’ouvre, ils applaudissent. C’est gênant quand vous ramenez quelqu’un chez vous. C’est intimidant aussi. Même pour moi. Même avec le temps.

Parfois il n’y a rien. Le silence. Je suis soulagé, me dis que les ouvreuses sont en grève, que c’est mardi, que mon spectacle a été éreinté par la critique et que la salle est vide. Mais alors là, seulement là, je les entends respirer, j’entends les pages du programme, le clic des jumelles en nacre, les soupirs d’attente. « Enfin !  hurle une voie du poulailler, on attend depuis deux jours.» Je ne les vois pas, je n’ai droit qu’au projecteur, souvent aux flashes, parfois aux fleurs.

Avant-hier, en pleine nuit toutes les lampes de ma chambre se sont allumées. Je les ai entendus frapper dans leur main, crier Bravo ! Bravo ! Je dû improviser.
Quand je lui ai dit je t’aime, ils ont ri.
Quand il est parti ils ont applaudi.
Elle, ils ne l’ont pas aimé. Elle n’a eu qu’une scène. Muette.
Quand je baise ils papotent.
Quand je pense, ils me disent « plus fort ! »

J’habite seul avec le temps dans un très bel appartement, rue Malabar. J’ai pour me tenir compagnie quelques amis et un public. C’est lourd un public. Ça peut être con un public vous savez. Un mot de travers, un soupir déplacé, un baiser sans chaleur, une partouze mal ficelée et fusent les sifflets. C’est dur un public. Il faut tout gérer, tout réfléchir, tout répéter, choisir le costume adéquat, des décors sobres mais intéressants, les personnages secondaires, gérer les entrées, les sorties, trouver les bonnes répliques, ne pas faire dans le vaudeville, ni dans le drame bobo estampillé Libé. Je n’ai pas de souffleur.
Je suis épuisé.
Je ne suis jamais moi.
Chez moi.
Alors je suis tout le temps dehors.

Tuesday, September 27, 2011

COCKORICO LOVES BARBI(E)TURIX!


WET FOR ME

Barbi(e)turix revient pour la rentrée et sort le grand jeu !


Oui, on a entendu tes cris cet été du fin fond de la Creuse...

Oui, tu es frustrée de cette rentrée maussade...
Oui, on répond à tes souhaits par une date torride !

Côté Nouveau Casino :
PEACHES FOR MY BITCHES !!!!!!!
 
Date torride et exceptionnelle en France et sur Paris, l'artiste "trash but class" par excellence offrira la dose de provocation et de glamour dont elle a la réputation. On ne présente plus son parcours et sa carrière... C'est PEACHES !! En dj set !!! PEACHES, lost in Paris !!! Attention, jeune fille, BBX décline toute responsabilité si PEACHES jette son dévolue sur toi !!! Son dernier album "I feel cream" est un énorme succès alors prenez garde, évènement, ça va se bousculer à la porte !

Un vent nordique viendra semer un peu de fraicheur dans cette soirée ô combien sexyness : DJUNA BARNES, LA djette incontournable de Copenhague. Djuna Barnes c'est l'excellence en terme de programmation musicale. Cette djette incollable a marqué tous les esprits lors de son duo avec Trentemoller : un des meilleurs live électronique de l'année 2009. Vous ne pouvez que tomber amoureuse de son talent !

Seul garçon du line-up, mais pas des moindres, c'est MAXIME IKO qui défendra la gente masculine sur ce plateau de filles hytériques. Dj, producteur, membre du groupe Big Daddy's Dead, rien n'arrête son électro sensuelle et énervée. La preuve, son dernier EP Beau rivage, signé chez LaVieEnRose.

Et de retour de Berlin, RAG !! Digne représentante de la scène électro queer, elle revient boostée à bloc, les bras chargés de nouvelles pépites ! Décolleté pigeonnant, fleur au bout de la cellule, Rag prépare un set particulièrement puissant et efficace ! Ca va encore se bousculer sous ses platines !!

Côté Charbon :

DJ LOW a fait les heures de gloires du Pulp avec sa soirée Motion, hip-hop est son style, et furieux sont ses sets!

Chez Barbi(e)turix, on vénère LES SECONDS COUTEAUX. Ce duo composé de Fanny et Chicken, les patronnes de Kill The Dj, pourraient facilement occuper le devant de la scène ! On les attend avec impatience, il y a toujours de l'inédit et du jamais entendu dans leurs sets !

La crème de la crème de la musique électronique délurée. Fondatrice et manager du label Tsunami-Addiction, connue aussi sous le nom de Gloria Pedemonte, REIKO UNDERWATER est la reine du tropical, l'impératrice du beats, la grandma' du tropical neo electro-rnb n'roll deep in your ears! A voir pour comprendre !

Elise, aka TANKGIRL 31, c'est l'artiste protéiforme par excellence. Du clip réalisé pour Lydia Lunch, en passant par des reportages-soirées de Virginie Despentes ou des battles de VJettes sur un ring... Tankgirl 31 sort la grosse artillerie queer visuelle ! Straights eyes, passez votre chemin !



SAMEDI 08 OCTOBRE
NOUVEAU CASINO
109 rue Oberkampf, Paris 011
Minuit - 06h00
12 euros en prévente sur digitick.com
7 euros avant une 1h
16 euros après 1h

Friday, September 16, 2011

JE ME SUIS PERDU


Je me suis perdu.
Ça a du vous arriver un jour.
Je me suis réveillé, levé, nu, direction salle de bains, coup d’œil miroir et là, je me suis perdu. Ce n’était pas moi.
Dans le miroir. Là.
En face de moi.
Ce n’était pas moi.
A tâtons, j’ai cherché mes lentilles en réalisant que je n’en portais pas. Ce n’est donc pas un problème de vue.
J’ai fait un geste et le reflet a fait de même. Ce n’est donc pas un problème de miroir.
Ce n’est pas un rêve, mon nouveau moi ne correspond à aucun idéal. Ce n’est pas un cauchemar mon nouveau reflet est plutôt séduisant. Ce n’est qu’une perte. Je me suis perdu. Je ne me retrouve plus.
J’ai souri, il a souri. Avec une pointe d'ironie. Je le sens. je le sais. C'est moi en face.
J’ai avancé ma main. Il a fait de même. Nous nous sommes touchés. Je me suis touché.
Je me suis tiré la langue, il a levé les yeux au ciel. Dépité.

Mon reflet nouveau me plait.
J’ai senti son regard sur moi lorsque j’ai tourné la tête. Face à moi, il a baissé les yeux vers le bas de mon ventre. Je n’étais pas gêné.
Au contraire.
Il me plait.
Je me plais. Ma perte me réjouit même. Mon nouveau moi semble plus frais, un peu innocent, juste un peu. J’ai bien retrouvé quelques perversions légères dans mon nouveau regard. Je crois que je m’aime.
Je me suis fait les yeux doux, mais soudain je me suis apparu, effrayé. C’est alors que je me suis vu, mon moi perdu, surgir derrière mon nouveau moi. Juste derrière mon oreille droite, celle qui siffle, tu vois?
Je me suis vu, derrière moi, en face de moi.

Alors je me suis déçu.
Trop vu, trop revu, trop prévu.

Et j’ai disparu.
Le moi ancien était revenu.

Wednesday, September 14, 2011

SUNDAY COCKORICO CRUISING!



En clôture de la Technoparade,

COCKORICO, PLAQUÉ OR & ADAM LOVE

en association avec
 

 
TECHNOPARADE, TECHNOPOL & PRENDS-MOI

présentent au soleil, sur la plage & en version après midi....



---------- CRUISING ----------


Dans la culture homosexuelle masculine, drague et cruising sont des termes équivalents. Ils désignent la quête d’un ou de plusieurs partenaires occasionnels et anonymes.
Dans les années 70, les multiples pratiques et préférences sexuelles étaient symbolisées par les couleurs du bandana ; aussi en écho à ces diversités, et parce que nous aimons nous mélanger parfois sexuellement, souvent musicalement, nous avons voulu un plateau électronique aussi large et éclectique que possible

House cruising music for Sunday beach
Tapette party pour heteropotes
9th Plaqué Or Birthday
Mixité électronique
Queer et autres
Meltin’ genres
Multi trips


Choisis ta couleur :
rock, house-disco, n'importe quoi house, house, deep house, tech house, techno, minimale ou dark new wave, solo, duo, trio voire plus si affinités...parce que nous savons nous mélanger, nous partager, nous emprunter et nous aimer (aussi)

 


Au programme :

LAPDANCE
aka MOLLY 
(Doowee/Rex Club)
&
MAXIME IKO 
(Cockorico/Viva Music)

MATHIEU JAUSSAUD 
(Technopol / Plaqué Or)

PATRICK VIDAL 
(Bizarre Love Triangle)

LES SECONDS COUTEAUX 
(Kill The DJ)

AURÉLIE
Cockorico / Le Pulp

NICK V 
(Technopol / Mona)

BIG DADDY’S DEAD 
live

NOX 
(Cockorico)

NIKOL
 
(Cancan)


et l'oeil Cockorico

DAVID LENHARDT
imagesdetoi


----------------

ENTRÉE : 10€

----------------


CRUISING OFFICIAL SP♡NSORS

TECHNOPARADE

TECHNOPOL

PRENDS-MOI

COCKORICO

PLAQUE OR

REDISCOVER



----------------

CRUISING PARTNERS

TÊTU / TSUGI / GOURU / LA PLAGE / YAGG / JERKOFF FESTIVAL / 


----------------

Dimanche 18 Septembre
03:00pm - 00:00 am
Entrance: 10€

LE GLAZART
7 / 15 avenue de la Porte de La Villette, Paris 019 

----------------